» BIENVENUE EN TUNISIE ...

Bienvenue dans un pays où vous ferez le plein de ciel bleu et de soleil, dont vous découvrirez le patrimoine exceptionnel et les traditions originales, où vous goûterez les paysages lumineux, le désert accueillant, la mer scintillante…Un pays à vivre en famille en toute tranquillité ou au rythme de vos passions.
 » UN PASSE TRES PRESENT
Pointant d’un côté vers l’Italie, prolongeant d’autre part ses racines dans les profondeurs du Sahara, la Tunisie est par excellence un trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, entre l’Orient et l’Occident. Marquée très tôt l’empreinte des plus grandes civilisations, elle a été le centre de l’empire de Carthage, dont certaines traditions populaires perpétuent le lointain héritage. Elle a été une brillante province romaine dont subsistent des ruines impressionnantes et de somptueux tableaux de mosaïque.

Des monuments historiques de premier plan comme les Ribats ou les Grandes Mosquées de Tunis et Kairouan témoignant des premiers siècles de la civilisation arabo-islamique. Puis, longtemps province de l’empire ottoman, la Tunisie a reçu des influences turques. Au fil des temps, Andalous, juifs sépharades, Italiens, Maltais y ont trouvé une terre d’accueil et ont enrichi la culture tunisienne de toutes les facettes de la méditerranée.

 » QUELQUES HERITAGES DU PASSE...
Le symbole porte-bonheur du poisson existait déjà dans les bijoux carthaginois et les mosaïques romaines. Les colonnes des Grandes Mosquées de Tunis et Kairouan proviennent des ruines romaines. Les carreaux de faïence combinent les techniques des artisans andalous aux motifs turcs et italiens. La feuille de brik est l’héritière du börek turc. Le pain tabouna, galette cuite sur les parois d’un four en terre, était déjà fabriqué par les carthaginois. Les marionnettes et les poupées de sucres originaires de Sicile appartiennent à la tradition populaire tunisienne. Sans oublier le lointain patrimoine berbère qui perdure dans les tissages, les tatouages et les habitations du Sud.
 » LES VILLES AU QUOTIDIEN
Ce qui frappe souvent les visiteurs qui découvrent la Tunisie, c’est sa modernité. Dans les villes petites ou grandes, la juxtaposition des époques et des styles de vie offre un spectacle amusant : voitures dernier cri et camionnettes décorées de fer forgé, mode italienne et couvre chefs traditionnels, boutiques d’artisanat et de téléphonie mobile…Des villes où une foule d’hommes et de femmes se presse à toute heure de jour, parcourant souks et marchés, s’attablant aux terrasses des cafés.

Prenez le temps de choisir un beau livre dans une petite librairie, un objet original dans une galerie ou une boutique d’artisanat d’art. Dénichez les petites pâtisseries à l’ancienne, les cafés maures, les restaurants conviviaux…Et regardez vivre au quotidien ces cités où il fait bon se promener et où la vie moderne s’harmonise si bien avec la tradition.
 » L'UNIVERS DES MEDINAS
Souks couverts de voûtes en brique, ruelles blanches, fenêtres hautes garnies de volutes en fer forgé...Grandes médinas évoquant le prestige des siècles passés, comme à Tunis, Kairouan ou Sfax ; médinas plus modestes aux ruelles paisibles et au charme inimitable, comme à Hammamet… Les médinas forment un univers à part.

Dans les souks exubérants, marchandises chatoyantes et épices odorantes s’amoncellent. Par contraste, les ruelles avoisinantes semblent des havres de paix où une vie de douceur et de tradition se dissimule derrière de jolies portes bleues ou d’énormes vantaux savamment ornés d’arabesques cloutées.

Dans quelques maisons anciennes restaurées, sous des voûtes blanches ou entre des murs décorés de faïence et de dentelle de stuc, vous pourrez savourer un verre de thé à la menthe, admirer une exposition de peinture moderne ou acheter de beaux objets anciens.

Médinas classées: Trois médinas tunisiennes ont été classées par l’Unesco au Patrimoine de l’humanité. La plus vaste, celle de Tunis offre de grands souks couverts, des mosquées décorées de tuiles vertes et de marbre rose, des hammams anciens...Fascinante, celle de Kairouan dissimile ses monuments anciens dans un lacis de ruelles blanches et de passage voûtés. La médina de Sousse s’étage au pied de sa Kasbah, imposante forteresse qui remonte au IX ème siècle.
 » DES SIECLES D'ARTISANAT
L’artisanat tunisien a puisé à diverses sources - berbère, arabe, turque, italienne pour se constituer un répertoire original sans cesse revisité. Les potiers façonnent d’énormes jarres pansues, des bols et assiettes aux formes immuables ou des vases émaillées au décor inspiré par leur fantaisie. Les femmes excellent dans la fabrication des tapis : le tapis de Kairouan à points noués, où fleurs et arabesques se plient à un schéma rigoureux, ou les mergoums aux couleurs chaudes, semés de motifs berbères. Les beaux objets ne manquent pas pour agrémenter un intérieur : moelleuses couvertures de Djerba, étagères ornementales peintes de dessins naïf, bonbonnières en argent ciselé, marmites de cuivre martelé, coffre sculptés à l’italienne ou encore carreaux de faïence à l’ancienne aux couleurs chatoyantes. Certaines pièces sont de véritables œuvres d’art, comme les costumes féminins de mariage aux broderies compliquées, la gracieuse cage à oiseaux de Sidi Bou Saïd, ou encore les bijoux précieux en argent ciselé.

L’artisanat repensé : Tandis que les meilleurs artisans des souks ou des campagnes perpétuent des formes immuables, des artisans - créateurs innovent et créent de nouvelles tendances. Les tissages des femmes du Sud deviennent tissus d’ameublement, les pendeloques berbères trouvent places dans les bijoux modernes, la céramique et le verre soufflé marient le goût tunisien au design contemporain...

 »COSTUMES ET TRADITIONS
Trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, entre l’Orient et l’Occident, la Tunisie a hérité de traditions riches et complexes dont témoignent les nombreuses variantes de l’habit traditionnel. Les hommes des villes et des villages portent souvent la jebba, tunique ample, le burnous en poil de chameau ou la chéchia, bonnet de feutre rouge et véritable emblème national. Les nomades du Sud de drapent dans le houli et s’entourent le visage du chèche qui protège du sable. Les femmes des campagnes ont une robe rouge drapée, le melia, tandis que celles des villes se drapent encore parfois dans le blanc safsari de soie. Mais leur plus beau costume est celui des fêtes, diffèrent d’une ville à l’autre : parées comme des idoles antiques, les mariées revêtent boléro et sarouel couvert de paillettes étincelantes, tunique dorée ou somptueux gilet chargé d’arabesques brodées.

Les modes de vie, les croyances et les rituels dessinent aussi un riche patrimoine, depuis les belles demeures des médinas, avec leurs charmants patios entourés d’arcades, jusqu’aux habitations religieuses des Berbères du Grand Sud, depuis les processions des confréries religieuses jusqu’aux spectaculaires mariages bédouins.
 » ART DE VIVRE ET GASTRONOMIE
En Tunisie comme ailleurs en Méditerranée, l’hospitalité est une valeur séculaire. Le machmoum, ce bouquet de boutons de jasmin qu’on offre en signe de bienvenue, en est le symbole. Certain hôtels de charme ou belles demeures traditionnelles rénovées s’efforce aujourd’hui de recevoir leurs visiteurs dans l’esprit d’antan. Ainsi, la gastronomie tunisienne, autrefois confinée dans l’intimité des maisons, se laisse aujourd’hui découvrir dans les restaurants souvent aménagés dans des maisons anciennes.

L’agneau y côtoie la daurade et le mérou, les amandes répondent aux piments et aux boutons de roses, et l’ancestrale huile d’olive s’allie aux épices délicatement dosées. Avant de clore le repas par le rituel thé à la menthe accompagné de douceurs, on appréciera les savoureux fruits de saison : fraises, figues, pastèques, grenades, orange douces ou sanguines, dattes deglet nour des oasis du Sud...

Mais les plaisirs de la table ne seraient pas complets sans quelques notes de luth pour flatter l’oreille, et quelques gouttes d’eau parfumée versées sur les mains à la fin du repas en guise d’au revoir.
 » UNE CUISINE ENSOLEILLEE
La tradition culinaire tunisienne doit son originalité à la richesse de son terroir et aux apports de traditions diverses - juive, turque, italienne...Cette cuisine a ses fleurons : le couscous et ses innombrables variantes (au poisson, à la viande séchée, aux boulettes, aux calamars farcis…) ; le tajine tunisien, un flan salé à la viande ; la brik, feuille croquante farcie à l’œuf ; la salade méchouia, poivrons grillés concassés et arrosés d’huile d’olive…

L’agneau savoureux se déguste cuit sous la braise, ou mijoté longuement avec un assortiment choisi de légumes ou de fruits secs. Des mets qu’accompagnent aujourd’hui des vins tunisiens de qualité. Mais la plus grande variété se rencontre dans la pâtisserie : makroudh de semoule aux dattes, baklawa feuilletée aux amandes concassées, kaak warqua à la poudre d’amandes et à l’eau de rose, debla croquante enrobée de miel...